[Résultats CAP] 2ème sur les 10 km des Étangs !

Je participais avant-hier matin au 10 km des Étangs de Cergy (95), épreuve qui se déroulait dans le cadre spacieux et très agréable de l’Île de loisirs de Cergy-Pontoise. Petits chemins, routes, prairies, bois, relances et petites bosses bien casse-pattes, l’organisateur proposait un itinéraire varié qui ne laissait pas la moindre place à l’ennui !

P2640355Presque un mois jour pour jour après ma victoire sur le Trail des 2 Buttes, je réalise un second podium dans le cadre de ce beau 10 km. Après avoir mené toute la course avec un autre concurrent, je termine 2ème sur 94 en 37’57.

Pas de gagne cette fois-ci mais c’est loin d’être ma préoccupation car sans concurrence le résultat aurait été franchement triste (nous arrivons avec 2 minutes d’avance sur le troisième).

Dès le départ, je me détache avec le futur vainqueur qui prendra rapidement quelques mètres d’avance. Son rythme étant trop élevé à mon goût, je décide de ne pas le suivre à la trace car je sens qu’il y a moyen de me cramer très tôt dans la course. Je reviendrai à nouveau dans sa foulée vers le kilomètre 3 puis il repartira 200 mètres plus loin.

Vers le kilomètre 4, je sens que c’est mort pour aller disputer la gagne. A une trentaine de mètres, je m’accroche dans l’espoir d’assurer ma deuxième place. Derrière, le trou semble fait mais je préfère ne rien lâcher.

Peu après la mi-course, c’est avec surprise que je parviens à revenir sur une portion de route. Je dois dire que la route c’est nettement plus mon truc (i.e. je ne m’entraîne que sur piste ou sur route) face à des chemins techniques où j’ai tendance à perdre du temps.

Nous resterons collés tout au long de la deuxième partie de course qui sera pour moi un poil plus facile. Toujours placé en seconde position, j’hésitais à plusieurs reprises à me mettre dans le rouge pour tenter d’avoir le collègue à l’usure. Sur route, j’aurais certainement joué mais ici le terrain ne m’était pas favorable. En même temps, je sentais bien que j’allais me faire détruire dans le final. Et c’est ce qui allait arriver… Mon adversaire produisait une première accélération à 300 mètres, puis une deuxième juste après. Cette dernière suffisait à me laisser sur place, avec l’impression de ne pas savoir trouver la bonne foulée et les bons appuis sur un terrain plus instable que d’habitude (effet nettement amplifié sachant que je courais en minimaliste).

Au final, même si je ne peux m’empêcher d’imaginer une seconde partie de course différente (les analyses a posteriori sont toujours faciles…), je reste très content de ma course. C’était une belle expérience, fortement utile dans mon apprentissage de la course à pied et qui n’aurait pas du tout eu la même saveur en l’absence de concurrence.

P2640365Pour la suite des courses, je serai dimanche prochain au départ d’une épreuve dans le Val d’Oise. Ma décision n’est pas encore prise : ce sera soit l’Urban Trail de Cergy, soit la Foulée de Liesse/Maubuisson à Saint-Ouen-l’Aumône.

P2640352

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *