[Résultats CAP] L’Hibernois

Je participais hier à la course de 22 km – La Laborieuse – de l’Hibernois. Par chance, la météo du jour était très clémente. Le terrain était à certains endroits bien gras en raison des pluies de la veille.

 P2550029
La Place de la Mairie à 45 minutes du départ

Comme pressenti, la quasi-totalité de l’épreuve se déroulait sur de plus ou moins larges chemins agricoles bien exposés au vent. Les dix premiers kilomètres étaient communs avec la course de 12,5 km. Cette première partie, plutôt sympa pour se mettre en rythme, se constituait d’une ascension très progressive de 5 km vers un petit bois. Après un passage éclair dans celui-ci, on repartait en sens inverse pour attaquer la descente. Après seulement quelques kilomètres de course, les écarts semblaient déjà conséquents dans les premières positions. Peu avant la bifurcation des deux parcours, je décidais de lâcher deux coureurs revenus sur moi. Le rythme imposé était acceptable pour une fin de course mais pas pour les 12 km restants.

Au moment de bifurquer, le vide se faisait autour de moi. Les deux coureurs qui venaient de me doubler, ainsi que mes trois poursuivants directs, partaient vers l’arrivée du petit parcours. Trois cents mètres plus loin, je revenais sur un concurrent. Je dépassais ce dernier et réalisais la deuxième moitié de course complètement en solo. J’avais constamment en point de mire un seul homme sur lequel je ne parvenais pas à rentrer. Je maintenais pourtant un rythme soutenu afin d’éviter le retour de deux concurrents. Ce n’est que dans le dernier kilomètre que l’un d’eux me rejoignais en costaud et me dépassait sans que je puisse suivre le rythme. Je parvenais à réduire l’écart en accélérant à deux cents mètres de l’arrivée mais c’était trop tard pour revenir. Derrière, un beau trou était fait, avec mon poursuivant direct à 40 secondes et le suivant à 2’15.

Au final, je boucle les 22 km de course en 1h36’51 (13,60 km/h) et me classe 13ème/162.

Ce résultat est de très bon augure à trois semaines de l’Eco-Trail ! Mais il reste bien insuffisant pour en conclure quoi que ce soit sachant que le parcours de l’Eco-Trail est nettement plus technique. Par ailleurs, l’effort sera plus long d’une heure environ, ce qui est loin d’être neutre ! Je réaliserai le week-end prochain une sortie soutenue de trois heures afin d’affiner l’évaluation de mes capacités sur un effort long.

DSC_0212
DSC_4129

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *