[Résultats CAP] Les Foulées du Haut Val d’Oise 2016

C’est après une semaine d’entraînement chaotique que je prenais ce matin le départ de l’édition 2016 des Foulées du Haut Val d’Oise.

En effet, mon stade d’entraînement étant fermé depuis une semaine, et ce jusqu’au 31 août prochain (!), je n’ai pu réaliser mes deux séances VMA de la semaine. En particulier, je n’ai pu faire mon travail de surcompensation du vendredi, un facteur crucial de mon mode d’entraînement pour espérer décrocher un excellent temps le dimanche. Le samedi est habituellement un jour de repos. Mais exceptionnellement, ayant l’impression de n’avoir rien fichu de la semaine, je décidais hier de placer une séance VMA courte en bord de Seine.

Mais bon…

13321698_1195722950467160_146618790906141962_n

Voilà quoi !

Frustré de ne pas pouvoir correctement bosser, je me contentais de me rentrer un peu dedans quelques minutes dans les côtes de ma ville. Ah oui, j’allais oublier : j’aurais normalement dû être samedi soir au départ de l’Urban Star Trail de Triel. Mais vendredi l’organisateur nous annonçait que l’épreuve était annulée sur arrêté municipal en raison des intempéries du moment. Après une semaine sans avoir grand chose à me mettre sous la dent, je n’allais quand même pas me laisser crever de faim ! Du coup, samedi soir, je cherchais puis trouvais une épreuve qui me semblait pas mal du tout sur le papier : Les Foulées du Haut Val d’Oise.

Ce matin, je prenais part à cette course de 10,650 km sur route au format original : départ d’une commune (Mours) et arrivée dans une autre commune (Bruyères-sur-Oise), avec entre les deux un excellent encadrement tout au long d’une traversée de la Communauté de Communes du Haut Val d’Oise.

13344530_1549382022036364_5521962211527554662_n
Attention…

13423901_1549382012036365_7539783195206052103_n
Go !

La hiérarchie se construisait dès le départ de l’épreuve. Six coureurs se détachaient dès les premiers hectomètres de la course. Derrière, je me retrouvais rapidement dans un groupe très instable de cinq coureurs.

13332802_1549399308701302_4377339711348486360_n
Kilomètre 3 – Beaumont-sur-Oise : la tête de course commence a prendre le large

Peu avant le sixième kilomètre, un premier coureur était lâché. Deux kilomètres plus loin, les deux plus forts du groupe commençaient à creuser un écart significatif. Je me retrouvais seul avec un autre coureur. Ce dernier, nettement plus à l’aise que moi, me laissait sur place en accélérant 200 mètres avant la ligne d’arrivée.

13346855_1549402475367652_1025571903186481110_nArrivée à quelques mètres !

Au final, je franchis la ligne en 40’03 (15,95 km/h) et me classe 10ème/190. Je termine à 2’20 des premiers, des excellents régionaux, un autre monde que je rêve un jour d’atteindre !

Ce résultat n’est pas satisfaisant dans la mesure où j’espérais un temps inférieur à 39’25, ce qui représente un temps de moins de 37 minutes sur 10 kilomètres. Mais ce n’est pas non plus une déception vue la semaine d’entraînement franchement pas optimisée, et c’est peu dire, pour faire exploser le chrono. Le profil de cette course était très intéressant pour fournir des indicateurs de tendance mais le contexte biaise complètement l’analyse. Malgré une mauvaise perception de ma course qui n’est liée qu’à un écart entre un souhait et un résultat, je suis convaincu d’avoir réalisé un excellent travail. J’ai couru à bloc, en puissance cardiaque (180 pulsations de moyenne, avec un maximum à 187 sur le final), et en résistant à de nombreux moments où j’étais prêt à tout lâcher.

Dans deux semaines, je serai au départ de la 35ème Foulée Royale de Saint-Germain-en-Laye. L’épreuve me rappelle forcément un excellent souvenir puisque c’est à cette occasion que j’avais pulvérisé mon record sur dix kilomètres. J’attends beaucoup de cette course, avec une cible inférieure à 37 minutes. Le top serait de décrocher un 36’43 (deux minutes de moins que l’an dernier), ce qui serait jouable dans un excellent jour. Dans l’immédiat, ma grande priorité est de trouver une nouvelle piste d’entraînement car je n’ai pour l’instant plus les moyens de faire mes séances de vitesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *